sophiebadens-photographe-persona2.jpg

Le temps n’existe plus dans ma série Persona. Chaque image s’inscrit dans une forme de langage archétypal où photographie, peinture, arts décoratifs, et orfèvrerie se lient pour créer un vocabulaire singulier. L’humain au coeur de ce dispositif interroge à la fois la naissance de la psychanalyse et l’alchimie de l’art pictural de la sécession viennoise de la fin 19ème, un hommage aux techniques mixtes chères à Gustave Klimt et à la liberté de l’expressionisme érotique d’Egon Schiele. 

Je choisis de bouger le cadre pour décortiquer, ici encore, nos intimités. Cette série joue de la lumière pour sublimer cet instant d’abandon ultra intime et lui apporter un caractère sacré et intemporel, une sorte de ponctuation picturale entre le siècle de Klimt et le notre, un passage de relais…  

sophiebadens-photographe-persona3.jpg
sophiebadens-photographe-persona4.jpg
sophiebadens-photographe-persona5.jpg
sophiebadens-photographe-persona6.jpg
sophiebadens-photographe-persona7.jpg
sophiebadens-photographe-persona8.jpg
sophiebadens-photographe-persona9.jpg
sophiebadens-photographe-persona10.jpg
sophiebadens-photographe-persona11.jpg
sophiebadens-photographe-persona12.jpg
sophiebadens-photographe-persona13.jpg
sophiebadens-photographe-persona14.jpg
sophiebadens-photographe-persona15.jpg
sophiebadens-photographe-persona16.jpg