Peaux contre peaux...

Mis à jour : janv. 17

La rencontre est plus douce qu'il n'y parait ! Le jour semble banal, le jour ressemble à l'entre-saison, le décor s'efface, le ciel est simplement bleu mais l'atmosphère est presque en feu... Les braises étaient déjà là, à l'abri des sourires légers, l'incandescence travestissait la conversation fluide. Le rencontre est plus forte qu'il n'y parait ! Le cuir sensuel de nos armures a cessé de nous protéger de tout, un instant, le mur s'est effrité, les peaux se sont reconnues, soeur siamoises, elles ont tremblé sous l'impact mais la fusion fut si douce, l'ivresse incomparable... Les mots les plus brulant se sont invités à notre insu et nos bouches avides ont goûté à toutes les douceurs, ont glissé vers les abîmes, ne se sont plus quittées, la rencontre est plus sauvage qu'il n'y parait ! La nuit nous a englouti avant que nous l'ayons décidé, l'ombre de nos doutes s'unit, depuis, aux fièvres incontrôlables des cieux lointains qui nous abritent, invisibles; l'onde de choc fait encore vaciller les frontières de la sage raison. Le plaisir morsure foudroyante, le plaisir au fer rouge, le plaisir reste, tel un flot incessant de vibrations quantiques entre nos coeurs sauvages... La rencontre est plus fatale qu'il n'y parait !

So.



Photos ©SophieBadens

Stylisme Véronique Marbot







Stylisme Véronique Marbot

© 2020 SO Badens